Les dents

tiret-rose
Cliquez pour lire l’article.

Qu’est ce qu’une dent ?

Une dent est composée d’une couronne et d’une ou plusieurs racines, incluses dans l’os alvéolaire. La couronne représente la partie visible de la dent.

Une dent est formée à l’aide de 4 tissus différents : l’émail, la dentine, le cément et enfin, la pulpe.

L’émail, qui constitue la partie la plus externe de la couronne, est principalement composé d’éléments minéraux, lui conférant ainsi solidité et robustesse. Il permet de protéger la dent des agressions extérieures. Il peut malgré tout subir des altérations qui vont faciliter la propagation des bactéries et des caries sur la dent.

Sous l’émail, se trouve la dentine, une trame moins minéralisée. La pulpe, partie centrale de la dent, contient nerfs et vaisseaux sanguins, permettant ainsi d’irriguer la dent. La dent étant vivante, c’est le cément qui va permettre de créer ses échanges avec les tissus environnants, tels que la gencive.

Molaires, canines, incisives… quelles différences ?

Les incisives, au nombre de 8, « les dents du sourire », servent à couper les aliments. Les canines, au nombre de 4 dans la mâchoire, sont les dents ayant les plus longues racines. Elles permettent de déchiqueter, et sont ainsi absentes des mâchoires des herbivores.

Les prémolaires (8) et molaires (entre 8 et 12), servent à broyer. Ce sont les dents de la mastication, les plus solides de la bouche.

Enfin, les dents de sagesse, ne poussent qu’à partir de 15 ans. L’apparition « normale » de ces 4 dents se fait de plus en plus rare chez l’Homme.

Le développement dentaire, de l’enfant à l’adulte

Les premières dents de lait apparaissent entre 5 mois et un an. L’UFSBD recommande, dès les premiers signes de poussées dentaire, de masser les gencives à l’aide d’un anneau dentaire, pour soulager bébé et stimuler ses gencives (pour en savoir plus, cliquez ici lien vers une fiche pratique UFSBD).  À 3 ans, la plupart des enfants aura environ 20 dents de lait, donc temporaires.

Entre 3 et 12 ans, les dents de lait tombent petit à petit pour laisser place aux nouvelles dents, définitives cette fois. A l’âge de 12 ans, les dernières dents de lait finissent de tomber, et c’est environ à l’âge de 21 ans que les dernières dents adultes apparaitront : les dents de sagesse.

Les différentes anomalies dentaires

Même si le meilleur moyen pour savoir si votre enfant ou vous-même avez besoin d’un traitement d’orthodontie est de vous rendre chez un praticien, plusieurs signes peuvent vous alerter. Ainsi, des dents qui se chevauchent, des dents qui, au contraire, ne se touchent pas au moment de fermer la bouche, des dents en avant ou encore des dents écartées peuvent vous inciter à consulter.

En voici quelques exemples :

Les dents en avant (« dents de lapin ») ou le menton en retrait : il s’agit de la rétrognathie.

Des espacements dentaires (« dents du bonheur ») ou au contraire des encombrements.

Une ligne médiane décentrée, présentant ainsi une bouche non symétrique entre le haut et le bas de la mâchoire.

Une supraclusion, qui se caractérise par le fait que les incisives supérieures recouvrent et cachent les incisives inférieures.

A contrario, dans le cas de l’infraclusion, les incisives supérieures ne touchent pas les inférieures, créant une béance, un espace entre les deux mâchoires.

La mâchoire inférieure avancée (menton en avant) : la prognathie.

Que ce soit par chirurgie ou par la pose d’un ou plusieurs appareils dentaires, votre orthodontiste saura vous conseiller pour améliorer votre sourire ainsi que votre mastication, respiration voire même votre sommeil.