Actualités

tiret-rose
Cliquez pour lire l’article.

La brosse à dents connectée : utile ou futile ?

Les innovations concernant la santé connectée et particulièrement le brossage se densifient ! De plus en plus de fabricants proposent leur version de la brosse à dents connectée, avec temps de brossage, analyse des zones non brossées, jeux pour enfants etc.

Pour en savoir un peu plus sur l’utilité ou non de ces brosses, le quotidien du médecin a interviewé le Dr Evelyne Zubicki, chirurgien-dentiste. Son avis : la brosse à dents connectée aide, tout comme la brosse à dents électrique « normale », à rallonger le temps de brossage… premier point positif !

L’affichage en temps réel des zones pas ou peu brossées permet aux individus, notamment aux enfants de se rendre compte de leurs mouvements et d’améliorer ensuite les techniques de brossage. Le docteur le précise « les enfants droitiers brossent en général bien leur côté gauche, mais il reste des zones imparfaites à droite »

Pour le Docteur Zubicki, ce système des brosses à dents connectées est particulièrement adapté pour les patients souffrant de parodonthopathies. Grâce à des prélèvements faits dans la bouche du patient, il est possible de savoir sur quelles zones gingivales et dentaires celui-ci doit insister lors de son brossage. Ainsi, par l’observation en temps réel du brossage au sein de la bouche, le patient peut se rendre compte de son action sur ces zones précises.

Au final, pour le Docteur, ces brosses à dents sont utiles, particulièrement pour ceux qui ont à surveiller des zones particulières de leur bouche, ainsi que pour l’enseignement des techniques de brossage aux enfants.

Et vous, quel est votre avis sur les brosses à dents connectées ?

Source : quotidiendumedecin.fr

Les différentes lésions des muqueuses de la bouche

Le rôle du chirurgien-dentiste ne se limite pas seulement au traitement des dents. Une visite chez votre professionnel de santé permet également d’examiner, dépister et prendre en charge les maladies des gencives et des muqueuses. Il existe de nombreuses affections qui peuvent toucher les muqueuses, du petit aphte au cancer…

L’aphte est la lésion la plus courante. Après une légère douleur, une petite ulcération blanche apparait, entourée d’un halo rouge. Un aphte n’a pas de cause réelle connue. Elle peut être provoquée par le stress, ou par l’ingestion de certains aliments comme les noix ou encore le gruyère. Généralement, elle se guérit en quelque jours avec ou sans traitements. En cas de douleurs importantes, l’application de crème anesthésiante ou d’autres types de médicaments peut s’avérer utile.

La candidose (couramment appelée Muguet), est une infection fongique. Elle correspond à une prolifération anormale de levures du genre Candida, habituellement présentes en faible quantité dans le corps humain. Cette infection se développe généralement suite à un déséquilibre de la flore orale, qui, comme la flore intestinale, participe au bon fonctionnement de la digestion. Souvent, elle apparait suite à la prise d’antibiotiques qui va détruire une partie de la flore orale. Egalement, elle peut apparaitre lors d’une diminution de salive, chez les patients sujets au stress par exemple, ou qui possèdent des défenses immunitaires affaiblies. Afin de vaincre l’infection, un traitement médicamenteux est instauré, et permet généralement une régulation rapide.

Les virus sont également capables de toucher la bouche. La varicelle peut se développer dans la cavité orale, entraînant des douleurs et une gêne à l’alimentation. Le virus de l’herpès (responsable du bouton de fièvre), le papillomavirus, ou encore le lichen oral sont d’autres virus qu’il est possible de retrouver en bouche. Parfois difficiles à détecter, ils doivent être surveillés car certains peuvent mener à une cancérisation.

Enfin, certains cancers peuvent se développer dans la cavité orale. Le tabac et l’alcool sont les deux facteurs de risque principaux, mais ne sont pas les seuls.  Chaque année, 8 000 nouveaux patients se font diagnostiquer un cancer buccal.

Votre chirurgien-dentiste est aux premières loges pour prévenir et dépister une éventuelle anomalie au sein de votre bouche. Il est recommandé de rendre visite au moins une fois par an chez votre dentiste afin qu’il fasse un bilan et demande, au besoin, des analyses supplémentaires.

Source : Senior Actu

Préserver ses dents des bactéries

Aujourd’hui, moins d’un français sur 4 se brosse les dents 3 fois par jour, comme recommandé. Pire encore, les sondages montrent que la durée moyenne du brossage est comprise entre 43 et 57 secondes… insuffisant donc pour nettoyer correctement l’intégralité de la bouche ! Sans brossage, les bactéries buccales doublent toutes les trois heures… Alors comment préserver chaque jour sa bouche des bactéries ?

En l’absence d’un brossage après le repas du midi, les bactéries buccales vont chercher à se développer et croitre. En fin de journée, elles peuvent ainsi être 16 fois plus nombreuses. Certaines bactéries, appelées Streptocoques à gram positif sont même capables de se fixer sur la dent. Au fil des heures, ces bactéries vont s’unir et créer un biofilm afin de se protéger. Elles pourront ainsi devenir bien plus résistantes, de l’ordre de 10 à 1000 fois, et permettre à d’autres bactéries de se fixer sur les dents ! De quoi agresser la dent et l’émail de façon conséquente…

Alors pour éviter le développement des bactéries, il existe un principe unique à respecter : « on mange, on se brosse les dents », et de préférence avec une brosse à dents souple voire très souple, afin de ne pas agresser la gencive. Idéalement, le brossage est complété par le passage du fil dentaire. En effet, la plupart des caries démarre dans les espaces interdentaires ou le sillon gingival, les endroits les moins nettoyés en bouche car moins inaccessibles…

Afin de pouvoir se brosser les dents n’importe quand, que l’on soit à l’école, au travail, en déplacement ou en vacances, il existe des solutions !  Des brosses à dents « de voyage » et un étui, des dentifrices à emporter et parfois même à avaler… nombreuses sont les possibilités !

Alors, prêt à prendre soin de votre santé dentaire ?

Source : Clicanoo

La cigarette électronique est nocive pour la bouche

De récentes études ont démontré que la cigarette électronique aurait des effets néfastes sur la bouche et les dents. Au final, « vapoter » serait aussi nocif pour les gencives et les dents que fumer une cigarette « classique ».

Des chercheurs du Centre Médical de l’Université de Rochester, aux Etats-Unis, ont exposés des tissus de gencive humaine d’une personne non fumeuse à des vapeurs de cigarette électronique, et ont examinés les tissus au niveau moléculaire et cellulaire. Ils se sont aperçus que lorsque les vapeurs atteignaient les tissus, les cellules de ceux-ci libéraient des protéines inflammatoires, qui aggravaient le stress cellulaire.  L’auteur principal de l’étude, commente : « La quantité et la fréquence auxquelles sont vapotées les cigarettes électroniques déterminent l’étendue des dommages portés aux gencives et à la cavité buccale ». Ils ont également démontré que les agents de saveurs, contenus dans les liquides utilisés dans les cigarettes électroniques, peuvent également causer des dommages sur les cellules.

Une autre équipe de chercheurs, de l’Université de Laval à Québec, a découvert qu’un grand nombre de cellules de la bouche mourraient en quelques jours après avoir été exposées en laboratoire à de la vapeur de cigarette électronique. L’équipe s’est ainsi aperçue que tandis que seuls 2% des cellules sont mortes ou mourantes au sein de culture de cellules non exposées à la cigarette électronique, ce pourcentage atteignant 18%, 40% et 53% après respectivement 1, 2 et 3 jours d’exposition à la vapeur. L’auteur principal de l’étude avertit : « Les dommages subis par la barrière de défense de la bouche peuvent faire augmenter le risque d’infection, d’inflammation et de maladies gingivales. Sur le long terme, ils peuvent également aggraver le risque de cancer. C’est ce que nous allons étudier à l’avenir ».

Sources : Doctissimo et Le Parisien

4 aliments qui blanchissent naturellement les dents

Pour un sourire étincelant, pas besoin de dépenser des millions en produits blanchissants ! Certains aliments naturels peuvent redonner brillance et éclat à vos dents…

C’est notamment le cas des légumes crus, trempés dans du yaourt ou non. Les légumes crus, comme le céleri, le chou-fleu, ou encore les carottes crues, sont d’une part difficile à mâcher, ce qui va permettre de polir la surface des dents, mais ils vont également stimuler la production de salive, protégeant ainsi l’émail des dents. Egalement riche en eau, ils aideront à nettoyer la bouche des bactéries. Le yaourt, comme de nombreux produits laitiers, aide quant à lui à éliminer les tâches sur les dents. Alors aucune raison de se priver !

Les fruits sont de véritables alliés des dents ! Les fraises, les bananes, les pommes, les nectarines, les cerises ou encore les pêches sont riches en acide malique, un élément clé que l’on retrouve au sein des dentifrices blanchissants.

Les graines et les noix, quant à eux, agissent comme de véritables exfoliant sur les dents, grâce à leur texture abrasive. Ils facilitent ainsi l’élimination des tâches, tout en nettoyant et nourrissant les dents. Ils sont également riche en fibre, alors n’hésitez pas à les intégrer au sein de votre alimentation quotidienne !

Enfin, un dernier aliment reconnu pour redonner de la brillance : l’oignon… consommé cru ! En effet, l’oignon cru permet d’empêcher la formation de la plaque entre les dents… et redonne leur brillance !

Il ne vous reste plus qu’à intégrer tous ces aliments alliés de vos dents à vos plats pour améliorer la blancheur de votre sourire !

Source : Santé Magazine