Actualités

tiret-rose
Cliquez pour lire l’article.

La brosse à dents connectée : utile ou futile ?

Les innovations concernant la santé connectée et particulièrement le brossage se densifient ! De plus en plus de fabricants proposent leur version de la brosse à dents connectée, avec temps de brossage, analyse des zones non brossées, jeux pour enfants etc.

Pour en savoir un peu plus sur l’utilité ou non de ces brosses, le quotidien du médecin a interviewé le Dr Evelyne Zubicki, chirurgien-dentiste. Son avis : la brosse à dents connectée aide, tout comme la brosse à dents électrique « normale », à rallonger le temps de brossage… premier point positif !

L’affichage en temps réel des zones pas ou peu brossées permet aux individus, notamment aux enfants de se rendre compte de leurs mouvements et d’améliorer ensuite les techniques de brossage. Le docteur le précise « les enfants droitiers brossent en général bien leur côté gauche, mais il reste des zones imparfaites à droite »

Pour le Docteur Zubicki, ce système des brosses à dents connectées est particulièrement adapté pour les patients souffrant de parodonthopathies. Grâce à des prélèvements faits dans la bouche du patient, il est possible de savoir sur quelles zones gingivales et dentaires celui-ci doit insister lors de son brossage. Ainsi, par l’observation en temps réel du brossage au sein de la bouche, le patient peut se rendre compte de son action sur ces zones précises.

Au final, pour le Docteur, ces brosses à dents sont utiles, particulièrement pour ceux qui ont à surveiller des zones particulières de leur bouche, ainsi que pour l’enseignement des techniques de brossage aux enfants.

Et vous, quel est votre avis sur les brosses à dents connectées ?

Source : quotidiendumedecin.fr

5 gestes beauté à faire avec une brosse à dents

Vous envisagez de vous débarrasser de votre brosse à dents, parce que celle-ci semble bien trop abîmée ? Ne la jetez pas ! Ce morceau de plastique pourrait vous être bien utile dans votre routine beauté, et de façon parfois insolite…

Utiliser la brosse à dents pour se faire un gommage des lèvres : pour que le rouge à lèvres tienne le plus longtemps possible, rien de mieux qu’un bon gommage et une bonne hydratation ! Et pour cela, il suffit d’appliquer un peu de baume à lèvres et de passer sa brosse à dents dessus en frottant délicatement.

Eviter les amas de mascaras sur les cils : après application du mascara, passer la brosse à dents sur les cils peut permettre, en brossant les cils de la racine jusqu’aux extrémités, d’éviter des paquets disgracieux de produit.

De même que pour les cils, les sourcils peuvent être disciplinés grâce à une brosse à dents ! Pour cela, il suffit, après nettoyage minutieux de la brosse, de la passer sur les sourcils dans le sens du poil. Et s’ils sont maquillés, il suffit de rajouter un peu de baume à lèvres afin de fixer la couleur !

La brosse à dents peut également être utile aux cheveux ! Pour les éclaircir par exemple, il suffit de séparer la chevelure en plusieurs sections, de mettre un peu de colorant sur la brosse à dents avant de la passer aux endroits voulus.

Enfin, toujours pour les cheveux, votre brosse à dents usagée peut permettre d’éliminer les petits cheveux volatiles au sommet du crâne. Comment ? En pulvérisant simplement sur celle-ci un peu de laque, avant de la passer sur les cheveux en question !

Alors, avant de jeter votre brosse à dents usagée, pensez à tous les gestes beauté pour lesquels elle pourrait être utile !

Source : TerraFemina

Les dinosaures auraient eu des lèvres pour protéger leurs dents pointues !

Nous aurait-on mal représenté les dinosaures depuis tout ce temps ? Selon un paléontologiste canadien, ce serait effectivement le cas ! Ces grands animaux, disparus depuis plus de 60 millions d’années, auraient en réalité été pourvus de lèvres et de gencives pour cacher leurs dents acérées. Le chercheur constate : « Quand on regarde les dinosaures dans la culture populaire, comme dans le film Jurassic Park, ils sont représentés avec des grosses dents qui ressortent de leurs bouches. »

Le scientifique explique : « Les lèvres aident à protéger les dents, en partie en permettant de les conserver dans un environnement humide, où elles ne se dessécheront pas ». Et lorsque l’on regarde les descendants du dinosaure, à savoir le varan et le crocodile, on peut voir que tandis que le crocodile n’a pas besoin de lèvres pour hydrater du fait de son environnement aquatique, les dents du varan, en revanche, sont recouvertes de peau.

Ainsi, on peut imaginer que les dinosaures, ayant peuplé la Terre pendant 164 millions d’années, auraient naturellement développé cette protection dentaire, et auraient été pourvus d’une paire de lèvres écailleuses.

Source : Metro News

Sans dentifrice, nos ancêtres avaient-ils vraiment mauvaise haleine ?

La création du dentifrice tel que nous le connaissons aujourd’hui date de 1896… mais avant, nos ancêtres avaient-ils forcément mauvaise haleine ?

Il y a de cela 4000 ans, les Egyptiens utilisaient déjà une pâte à base de plantes, pour entretenir leurs dents. Selon Sacha Bogopolsky, chirurgien-dentiste auteur de « La brosse à dents ou l’histoire de la mal aimée », « Ces pâtes devaient avoir un goût désagréable et on peut trouver les causes de leur utilisation dans la coquetterie, pour lutter contre les mauvaises haleines et contre le tartre ».

Sur les textes médicaux du Moyen-Age, on peut également relever l’importance de la préservation des dents, notamment par le frottage, l’application de poudre, ou encore l’utilisation de cure-dents. Une attention toute particulière était ainsi portée à l’hygiène bucco-dentaire.

Les femmes de l’époque, afin de lutter contre la mauvaise haleine, mâchaient des graines de fenouil.

La mauvaise haleine, principalement causée par les bactéries présentes dans la bouche, perdurait alors chez les plus pauvres des habitants, faute d’accès aux soins. La professeur d’histoire médiévale, Laurence Moulinier-Brogi, écrit dans une étude à ce sujet : “La dimension sociale du souci de la bouche n’en demeure pas moins évidente : côtoyer les autres et leur parler implique d’avoir une bouche saine, propre et non puante“. Par ailleurs, elle ajoute que “dans de nombreux cas, l’état de la dentition était perçue comme une composante principale du visage“.

Nos ancêtres ont donc parfois usé de stratagèmes fous pour entretenir leurs dents. Ainsi,  un poète latin a notamment écrit, au premier siècle avant J-C, « plus tes dents sont blanches, plus tu as bu d’urine ».

Source : Dental Espace

La maladie d’Alzheimer aggravée par une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Les liens entre maladies bucco-dentaires et le corps en général ne cessent de s’intensifier…  Selon une récente étude d’une équipe de recherche britannique, la parodontite serait responsable de l’aggravation de l’évolution de la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs ont travaillé sur des patients atteints d’une forme légère d’Alzheimer, sur lesquels ils ont suivi les facultés cognitives. Dans un même temps, ces patients étaient suivis par des dentistes, qui ignoraient tout de l’étude. Et les résultats sont nets : la présence de parodontite augmente bel et bien la vitesse de déclin des capacités cognitives au fil du temps, alors bien plus rapide et marquée.

Prenez donc soin de vos dents, elles influent sur votre corps tout entier !

Source : Passion Santé